Colloque

LA CLINIQUE DU DEUIL

EN THÉRAPIE SYSTÉMIQUE

Edith GOLDBETER et Carmine SACCU
Retour au menu actualité

RETOUR AU MENU: cliquez sur l'image ci-dessus
SAMEDI 15 OCTOBRE 2011
   Edith GOLDBETER
Edith GOLDBETER
Edith GOLDBETER est docteur en psychologie, psychothérapeute familiale systémique et Maître de conférences à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Elle est directrice de la formation à l’Institut d’Études de la Famille et des Systèmes Humains de Bruxelles. Membre fondatrice de l’Association Européenne de Thérapie Familiale (EFTA) et membre du board d’EFTA-TIC, elle est également Rédactrice en chef des Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux publiés chez De Boeck où elle dirige également la collection Carrefour des psychothérapies. Auteur de nombreux ouvrages dont le « Le deuil impossible : Familles et tiers pesants » Ed de Boeck 2005, Co-auteur de « Thérapie Familiale en Europe. Invention à cinq voix » Ed de Boeck 2010.

Thérapeutes, familles et tiers pesants
La rencontre thérapeutique avec une famille est chargée d’un sens qui va bien au-delà de la demande explicite de la famille et de l’expertise professionnelle (supposée) du thérapeute. Au sein du système thérapeutique, le thérapeute se voit offrir une place par la famille, qui peut être celle d’un membre absent, avec l’espoir que l’introduction du professionnel permettra de retrouver un équilibre perdu depuis le départ ou le décès de cet absent qui a pu être un membre particulièrement signifiant – un tiers pesant – de la famille.
L’approche ainsi présentée est fondée sur cette hypothèse de travail, faisant appel à une lecture constructiviste, aux résonances et aux problématiques du deuil. Elle offre une entrée différente dans la construction de l’intervention.
 
Carmine SACCU
Carmine SACCU
Carmine SACCU est neuropsychiatre et co-fondateur de l’École Romaine de Psychothérapie Familiale, Professeur associé à l’Université La Sapienza de Rome. Auteur de nombreux articles dont un in « La thérapie Familiale telle quelle » Yveline REY. Ed. ESF Paris 1983- 2ème édition 1988.
Le psychothérapeute systémique et le deuil. Le temps passe, la mort reste
Face à l’angoisse de séparation et de mort, le système (couple, famille…) réalise une dynamique où le devenir humain, le changement, l’évolution sont bloqués. Cette stratégie donne l’illusion d’arrêter le temps. Si l’évènement douloureux est replacé dans sa dimension évolutive, les ressources de la famille et du thérapeute peuvent à nouveau être mobilisées.
A partir d’un exposé théorique, plusieurs cas cliniques seront ensuite présentés avec un support audio-visuel.


OBJECTIFS :
  • Evaluer des situations de deuils aggravés
  • Répertorier les méthodes systémiques de prise en charge des situations de deuil
  • S’approprier des lectures constructivistes à travers la présentation de cas cliniques