Journée d'étude du CERAS
HÉRITAGES ET TRANSMISSIONS, UNE INVITATION À LA MÉTAMORPHOSE
 Edith GOLBETER-MERINFELD, Nicole et Bernard PRIEUR
Retour au menu actualité

RETOUR AU MENU: cliquez sur l'image ci-dessus

Programme et bulletin d'inscription
OBJECTIFS DE LA JOURNÉE D’ÉTUDE :

- Éléments théoriques autour de la transmission entre les générations et des loyautés.

- Évaluation dans les familles des balances entre donner / recevoir / transmettre.

MÉTHODES :

Exposés théoriques, illustrations cliniques, et mise en situation avec les participants.

 12 OCTOBRE 2019

Matin, 9h30 - 10h30

En guise d’introduction le sac à dos de la transmission : jeu de rôle

Parler d’héritage et de transmission est une affaire sérieuse. C’est pourquoi nous avons choisi de commencer cette journée en l’animant par une présentation qui met en scène un espace de transmission possible.
Pause  10h30 - 11h00

11h00 - 12h30



Bernard PRIEUR : psychanalyste, thérapeute familial et de couple, ancien expert à la cour d’appel de Paris, directeur fondateur du CECCOF. Auteur avec Nicole PRIEUR de La famille, l'argent, l'amour, Albin-Michel, Paris, 2016.
Bernard Prieur

Donner, recevoir, transmettre...

Les parents ne cessent de donner sans compter à leurs enfants qui ne cessent de compter ce qu’ils n’ont pas eu. Ces mouvements massifs de dons descendants instituent une asymétrie ; car, ce que les parents reçoivent en retour ne fait pas le poids par rapport à tout ce qu’ils donnent : véritable disproportion de moyens. Dons et dettes ne pourront jamais s’équilibrer. L’asymétrie des dons engendre un déséquilibre irréductible dont la conséquence est qu’en famille, quoiqu’on fasse nous ne serons jamais quittes. Dans les méandres complexes des relations familiales il apparaît souvent que recevoir n’est pas plus aisé. Si donner « grandit », procure du plaisir, recevoir rend redevable et parfois dépendant. Car en famille dans la chose donnée il y a toujours plus. Transmettre en conscience n’est-ce pas donner en se préoccupant de la manière dont le donataire va accueillir le don. Une chose bien donnée a-t-elle davantage de chance d’être bien reçue ?
Pause déjeuner 12h30 - 14h30

Après-midi 14h30 - 15h30



Edith GOLDBETER-MERINFELD : Docteur en Psychologie (ULB) Thérapeute familiale, Directrice de formation de l’Institut d’Études de la Famille et des Systèmes Humains - IEFSH (Bruxelles), Rédactrice en chef des Cahiers Critiques de Thérapie Familiale et de Pratiques de Réseaux, Ed. De Boeck, Bruxelles et Directrice de la collection Carrefour des psychothérapies, De Boeck, Bruxelles, Auteur de : «Le deuil impossible, familles et tiers pesants.» De Boeck, Bruxelles (1ère Ed. en 1999, ESF, Paris, 2005) et de nombreux articles.
Edith Golbeter

Héritages ouverts ou transmissions contraignantes

Certaines transmissions sont porteuses de richesses et d’ouvertures vers l’avenir, d’autres sont pesantes et contraignantes. Ces dernières apparaissent dans les contextes où les générations successives se montrent de plus en plus enfermées comme dans une fatalité de répétition ou d’amplification de souffrances ; les loyautés sont manifestées sous la forme d’un interdit intériorisé d’apprécier la vie ou d’essayer de la rendre plus légère pour pouvoir en jouir. D’autres transmissions permettent le rebond et le déploiement de nouvelles routes. Apprécier le poids et la place des transmissions ainsi que la manière dont elles sont métabolisées constitue l’un des outils essentiels de notre pratique clinique. Des exemples cliniques illustreront le propos.

15h30 - 16h30



Nicole PRIEUR : Philosophe, hypnothérapeute. A écrit entre autres les ouvrages : Petits règlements de comptes en famille, Albin-Michel et L’hypnose pour tous. Une autre voie pour alléger sa vie de famille Ed. Payot. Psy.
Elle a participé à de nombreuses émission de radio ; sur le thème de l'héritage, vous pouvez regarder le replay d'une émission de RTL :"Quels enjeux se cachent derrière un héritage ?"
Nicole Prieur

L’hypnose, une invitation à la métamorphose. Se réinventer, une nécessité de notre XXIème siècle

La souffrance psychique que nous côtoyons dans nos diverses pratiques se révèle de plus en plus complexe. Aux problématiques « classiques » liées à l’enfance, aux conflits intergénérationnels, au poids de l’héritage familial, se rajoutent des souffrances spécifiques à notre 21ème siècle, problème de synchronisation, sentiment d’absurdité face à un monde incompréhensible, violences… L’hypnose, dans la lignée de F. Roustang nous invite à trouver notre place dans le monde, dans notre famille, dans le couple, auprès de nos patients… à préserver une présence à soi et aux autres précieuse et harmonieuse. C’est une expérience esthétique, poétique et profondément éthique qui introduit un art de vivre au quotidien et nous fait gouter quelque chose de l’ordre de la justesse. Nous mettrons en évidence quelques-uns des processus à l’œuvre dans l’état hypnotique qui permettent de recréer des perspectives là où on ne s’y attendait plus, retrouver un espoir quand tout semblait perdu, remettre la vie en mouvement au-delà des drames, redonner un sens nouveau au-delà des impasses. En un mot trans-cender le négatif, le trans-former en ouvertures.

16h30 - 17h00

CONCLUSION : TRANSITION ET TRANSMISSION

Yveline REY et l’équipe des formateurs du CERAS :
Bernard CHAMBEROD - Marie-Thérèse COLPIN - Laurence COMMANDEUR - Marie-Thérèse FERHAN Lucien HALIN - Joël PICART - Gisèle ROSSET Nicole SPROCQ - Caroline VALOIS - Agathe VINCENT - Patrick VINOIS


Amphithéâtre République
OFFICE DU TOURISME
14 rue de la République 38000 GRENOBLE