Archives 2009

AIDER LES NON DEMANDEURS D'AIDE

Guy HARDY 

Retour au menu actualité

RETOUR AU MENU: cliquez sur l'image ci-dessus
SAMEDI 6 JUIN 2009
Guy HARDY

"Aider les non demandeurs d'aide"

Guy Hardy
Guy HARDY est assistant social, directeur d’un centre d’intervention auprès de familles en difficulté, thérapeute familial.
Formateur en approche systémique et en Programmation Neuro-Linguistique, il anime régulièrement des sessions de formation en France, en Suisse, en Belgique, au Luxembourg et au Québec.
Il est membre de l’Association Européenne de Thérapie Familiale (E.F.T.A.)
Auteur de nombreux articles, illustre sa démarche dans le livre : «S'il te plaît, ne m’aide pas», Érès, Toulouse, 2006.
Il est coauteur du « Petit Lexique pour l'usage du travailleur social », Chronique Sociale, Lyon, 2006.
Il a codirigé la revue : « 'Traiter' la maltraitance: une remise en question » Cahiers Critiques de Thérapie Familiale, Ed.DeBoek et Larcier, Bruxelles,1996

 Jusqu’à un passé récent, la « demande d’aide » était considérée comme un préalable essentiel et fondamental, pour ne pas dire indispensable, à toute intervention éducative, sociale ou thérapeutique. Son absence handicapait fortement voire rendait inefficace l’aide.
Or, l’évolution de notre société et le sens qu’y prend la protection de l’enfance, de l’adolescence, des personnes handicapées, déviantes, âgées, délinquantes, des patients psychiatriques …, font que de plus en plus d’intervenants se trouvent confrontés à des bénéficiaires qui, soit acceptent l’aide du bout des doigts, soit perçoivent celle-ci comme une violence, une intrusion dans leur espace privé.

Durant cette journée séminaire, partant d’une lecture du paradoxe de l’aide contrainte, Guy Hardy jettera les bases d’une approche des personnes et familles souvent disqualifiées de fait par l’intervention d’une autorité administrative, médicale et/ou judiciaire. Il éclairera comment, dans ces contextes, il est possible et fondamental de s’appuyer sur les compétences des personnes afin qu’elles deviennent de réels partenaires.

Objectifs:

En cheminant avec le groupe, sur la base des expériences proposées par les participants, Guy Hardy envisagera concrètement comment le changement peut prendre corps dans leur pratique quotidienne. Il s’agira d’expérimenter comment il est possible d’optimaliser leurs compétences et celles de personnes contraintes pour participer à l’émergence d’un contexte favorisant le changement. Sortant d’une position extérieure à la problématique de la personne, les participants s’exerceront à une intervention qui consiste essentiellement à devenir co-acteur d’un processus de changement.

Méthodes:

Association entre exposés théoriques, illustrations cliniques, et mises en situation avec les participants.

Télécharger la bibliographie

L'enregistrement de la journée est consultable dans les locaux du CERAS